Chapitre 14

 

Jour de fête

La bonne nouvelle se répandit très tôt le lendemain matin. La gazette locale, « BALICO-MATIN » en avait fait sa une dans une prose qui laissait entrevoir le style du journalisme moderne.

LE CANON EST RETROUVÉ

 

La population en colère avait été impactée de façon drastique par le vol du canon. Chacun demandait à ce qu’on arrête les auteurs de cet acte odieux. En fait, c’était un véritable challenge qui attendait les enquêteurs. En effet, d’après un sondage effectué auprès de nos lecteurs, une grande majorité pensait qu’en fait, la police locale était incapable de résoudre une affaire de cette importance. C’est pourtant hier, très tard dans la nuit que le dossier a été clôturé par les enquêteurs. Nous n’avons pas encore tous les détails mais il apparait qu’une bande organisée est à l’origine de l’attentat. D’après une source bien informée, il semblerait que cette bande avait pour chef un certain R… S… (l’identité n’est pas divulguée par soucis de respect du principe de présomption d’innocence), député de la Nation bien connu à Balico. Dès que nous serons en possession d’autres éléments nous ne manquerons pas de vous en tenir informés.

JMB

  Toute la ville était en liesse. Les gens chantaient, s’embrassaient. La joie était à son comble. On avait retrouvé “leur canon“. Aux terrasses des cafés, on buvait gratis. Toutes les devantures des commerces étaient décorées. Les boulangers avaient fabriqué au petit matin, des pains et des viennoiseries à l’image du canon balicois. Dans les écoles, les lycées et collèges, l’enseignement avait laissé la place à des fêtes improvisées. En mairie, monsieur le maire prit la décision de créer,  chaque année à la date anniversaire, “La Journée du Canon“. Journée qui serait désormais chômée pour tous les employés municipaux. Pour couronner le tout il décida également d’organiser le soir même, un grand bal sur la place principale de la ville.

 C’est ainsi que vers 20 heures, l’immense majorité des Balicois et Balicoises se retrouvèrent sur la place Gambastouarté. Une immense scène y avait été installée. Le célèbre orchestre « Henri Tournel » était venu spécialement. Petits et grands dansaient , chantaient. On organisait des chenilles géantes qui arrivaient à faire le tour de la place. À un moment, l’adjoint Sergio Miskina qui avait un certain talent à la jiordgina (l’accordéon en balicois), rejoignit les musiciens et interpréta avec brio « Bella Ciao ». Refrain repris en chœur par toute la population. Puis le maire monta à son tour sur la scène pour faire un discours.

– Balicoises et Balicois. Le jour de gloire est arrivé, le canon et RE TROU VÉ!!! Des hourras s’élevèrent de la foule, on se remit à chanter. Rapias demanda le silence pour continuer son discours.

– On sait maintenant qui a fait le coup et il y a de quoi être consterné. Le ciel nous est tombé sur la tête quand la police nous a dit que c’était notre ancien maire qui avait tout organisé.

 Une véritable bronca s’éleva du public. Au milieu des huées fusèrent des injures. On en distinguait mal la teneur. On cru tout de même comprendre que la population qualifiait l’ancien maire de petit ongulé (ungula en latin). On voyait mal ce que venait faire un tapir ou poney dans cette affaire ? Le maire eut du mal à ramener le calme. Il réussit néanmoins à poursuivre.

– Les voleurs avaient caché le canon dans une tombe du cimetière en attendant de le fondre pour en faire des lingots qu’ils auraient revendus à prix d’or.

 À ces mots, la foule devint haineuse et fut prise d’une véritable colère frénétique. Elle traitait l’ancien maire de tous les noms d’oiseaux (la femelle du merle était souvent citée : grosse merle; petite merle; voire même sac à merle !?). Le maire attendit le retour au calme et poursuivi.

– Rassurez-vous !! Bien que notre canon ait subi quelques légers dégâts, nous le remettrons bientôt en place. En attendant son retour, nous continuerons à utiliser le mortier pour marquer la pause de midi.

 C’est cet instant que choisi monsieur Niocou, le préposé au canon, pour faire signe au maire de s’approcher de lui. Niocou était blanc comme neige. Il tremblait de tous ses membres.

-Mon.. mon..monsieur le.. le maire…

LE MORTIER A DISPARU !!

FIN

FINE

THE END

 

Voilà c’est fini

 

J’espère vous avoir fait un peu sourire avec cette histoire déjantée. Les vacances vont bientôt commencer pour la plupart d’entre-vous. Je vous les souhaite donc heureuses et paisibles.

Rappelons que cette petite aventure balicoise n’aurait pas pu voir le jour sans ma webmaster préférée: Léa Leroy

21 Commentaires

  1. Michèle Perrone

    Merci, merci d avoir fait resurgir certains mots et expressions de mon enfance 🙂 doux souvenirs bien lointains (chuttt )!!!
    Chaque semaine.j attendais ce moment de détente et suspens tenu jusqu au dernier épisode 😉

    Merci aussi à votre webmaster pour son aide !

    Bonnes vacances et à bientôt pour d autres aventures tout aussi loufoques

    Réponse
    • Bubu

      Merci Beaucoup fidèle lectrice .☺️ Content d’avoir réussi à vous distraire. Bonnes vacances et Baietas

      Réponse
      • Pagnon

        J’ai pris plaisir à lire cette histoire déjantée et à la fois si proche par les personnages seul me manquait un peu de vocabulaire balicois ,j en garde des rides autour de la bouche et des yeux, je suis hyperimpressionee de ton talent caché oncle bubu

        Réponse
        • Bubu

          Merci ma kiné à moi que j’ai. Je te donnerai des cours de balicois si tu ne me fais pas trop souffrir 😂😂😂

          Réponse
  2. Moutin Chantal

    Excellent!merci merci pour ces bons moments!

    Réponse
    • Bubu

      Et merci pour la bonne glace 😂😂😂gros bisous 😘

      Réponse
  3. JEAN-PIERRE BIANCARDINI

    Cher Bubu
    Tu nous a fait un grand plaisir en nous donnant un aperçu de ton talent .
    Nous attendons maintenant que tu combles notre faim d’histoires locales en continuant à écrire.
    Merci pour ces très agréables moments de lecture et merci d’avance pour la suite.
    Baietas

    Réponse
    • Bubu

      Merci tout plein monsieur Bioncardin , votre frère a bien mené l’enquête. Basgi 🐙😉

      Réponse
  4. JMB

    C’est vrai que le confrère sinobetter Mollard détenait une verve débordante … pouvant peut-être conduire à l’ouverture d’une information complémentaire, puisque le mort …ier a disparu !

    Au boulot Oncle BUBU !!

    Réponse
    • Bubu

      Monsieur le journaliste JMB, non content d’écrire des articles improbables vous voulez me faire travailler en période de vacances ! Je me plaindrai à Jef 😂😂😂

      Réponse
  5. Cécile Alexandre

    Au top….. toute cette saga !!! On attend vivement une suite même s’il faut attendre septembre.

    Une fois ceci dit, je me permets tout de même une remarque: vous n’êtes pas gentil gentil avec Miss Popins…. Peut-être dans la suite de vos aventures, vous pourriez envisager …. des cours de cuisine ??
    N’oublions pas qu’elle est un très bon convive de table et se laisse tenter par les plats les plus extravagants!

    Bisous

    Réponse
    • Bubu

      Puisque tu défends miss Poppins, je vais lui demander de faire de la mouloukhia et c’est toi qui MANGERAS TOUT 😂😂😂😂 .
      Merci pour ton commentaire gros bisous 😘

      Réponse
  6. Martine CALVY

    Richie

    Histoire complètement déjantée mais c’est ce qui te caractérise et ce que nous attendons tous !

    « Miss Poppins » précieuse et fidèle Dame Sandra avec son joli accent, t’inspire beaucoup comme d’habitude

    Repos bien mérité et surtout bonne vacances à Melle Léa

    Réponse
    • Bubu

      Merci tout plein.

      Pas de repos pour Mlle Léa qui démarre une brillante carrière.

      Dame Sandra prend des cours de cuisine et a fait de twé bonnes confitures.

      Quant à moi, je m’entraîne pour les joeux olympiques de Tokyo.

      Des bises à toute la famille Zorro.
      😘😘😘😘

      Réponse
  7. Bribri

    Bravo pour cette enquête policière , fruit de ton imagination débordante , avec des personnages plus vrais que nature, à l’exception de Miss Poppins (of course)dont les talents culinaires ne sont pas reconnus à leur juste valeur 🤣 . 😘😘

    Réponse
    • Bubu

      Merci Bribri pour tes compliments. Quant aux talents culinaires de Miss Poppins, ils pourraient faire l’objet d’un roman 😂😂😂
      😘😘

      Réponse
  8. EF 🕵️

    On attend avec impatience le livre de recettes de Miss Poppins. Peut-être une nouvelle saga ? 📖 🏴󠁧󠁢󠁥󠁮󠁧󠁿 🍕

    Réponse
    • Bubu

      Les recettes de Miss Poppins… tout un roman 😂😂

      Réponse
  9. Pas de nom

    
    A quoi s’attendre d’autre de la part d’un auteur « obus »purement vénal : une histoire de pure fiction, si ce n’est la réalité de la cuisine de Miss Poppins
    Ps : Pourquoi adjoindre à l’excellent Bioncardin ce Bartolo ? cela ne peut être que pour une raison occulte.

    Réponse
  10. R.B

    Cher M. Pasdenom. Je suis en partie en désaccord avec votre commentaire. En effet, je suis très intime avec l’auteur et je peux vous dire qu’il n’est absolument pas vénal. Bien au contraire, cet homme, d’une brillante intelligence, d’une humilité sans bornes et d’une beauté à couper le souffle, est d’une grande générosité. Je ne suis pas d’accord non plus avec le portrait que vous dressez de l’inspecteur Bioncardin. Piètre tireur ( capable de rater une cannette de coca à 7 mètres) , il s’est vu retirer son arme par ses supérieurs qui lui ont attribué en échange une chienne peu policée. Depuis, il s’est lancé dans la culture intensive des salades dans un minuscule village de la Corse du sud. En revanche j’approuve totalement votre appréciation concernant la cuisine de Miss Poppins. Mais ça c’est une autre histoire 👨🏻‍💻

    Réponse
    • Bubu

      Je suis tout à fait d’accord avec ce que vient de dire Monsieur RB qui semble avoir un grand sens de l’observation 🤠.

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Oncle-bubu 2021 - Panique à Balico-sur-mer - Designed by Stratos Consulting 🚀 with all our 💓